MokaStory

[TRENDING] La triste affaire Goo Hara

L'une des plus belles femmes de la K-Pop est impliquée dans une affaire de grande envergure depuis un mois et demi entre poursuites judiciaires, chantage et violences conjugales.

Le 13 Septembre, Goo Hara, ex-membre du groupe KARA, était suspectée par la police d'avoir agressé son petit-ami. Elle a déclaré qu'il s'agissait de violences commises par les deux partis. La semaine précédente, Goo Hara était hospitalisée pour insomnie et troubles digestifs.

Le 14 Septembre, Goo Hara ainsi que son petit-ami ne répondent plus aux appels de la police et ne se présentent plus au commissariat, retardant l'enquête. Alors que le petit-ami est celui qui a signalé l'incident, il refuse aussi de voir la police et d'aider à l'enquête.

Ce même 14 Septembre, Goo Hara est hospitalisée "à cause de ce qui s'est passé avec son petit-ami" et reçoit un traitement médical. Apparemment, elle est blessée mais on ne connaît aucun détail.

Le 15 Septembre, son petit-ami donne une interview aux médias où il déclare avoir été la seule victime de l'agression, n'ayant "jamais levé la main sur quelqu'un" et que les bleus présents sur le corps de Goo Hara étaient seulement dus à ses tentatives de la calmer. Il déclare également ne pas avoir répondu à la police car il était "sous le choc".

Le 17 Septembre, c'est Goo Hara qui donne sa version. Elle déclare qu'il est venu, ivre, chez elle, apparemment énervé qu'elle ait mangé avec un homme qu'il n'aimait pas. Ils se sont ensuite battus, son petit-ami l'agressant en premier puis elle se défendant avant de vraiment tourner à la bagarre. Il aurait même dit qu'il "ruinerait sa carrière".

Elle a également révélé des photos de ses blessures ainsi que le diagnostic des médecins. Nous ne partagerons pas ces informations un peu sensibles qui peuvent heurter certains d'entre vous, mais cela fait assez mal à lire.

Le 19 Septembre, elle déclare ne plus vouloir continuer à se battre (judiciairement) avec son petit-ami et s'est excusée auprès de ses fans et du public pour "la gêne qu'elle a causé". Elle déclare que la faute est partagée et qu'elle ne veut plus continuer cette "guerre affreuse et puérile d'usure que tout le monde regarde".

Elle veut "pardonner cette personne qu'elle a aimée et également être pardonnée". Elle s'est encore une fois excusée et annoncée qu'elle attendrait le résultat de l'enquête de police en arrêtant de donner des interviews.

Le 01 Octobre, il a été annoncé que l'enquête de police serait peut-être ciblée sur "dommages corporels" plutôt que sur le motif d'une "agression". Apparemment le petit-ami aurait donné à la police un document médical sur 3 semaines indiquant que Goo Hara avait griffé son visage.

Le 04 Octobre, il a été révélé que le petit-ami de Goo Hara l'a fait chanter en utilisant une vidéo à caractère sexuel. Malgré l'intervention de l'avocat du petit-ami pour défendre son client, les fans ont commencé une pétition pour aider Goo Hara.

Les jours qui ont suivi cette révélation ont été ponctués d'interviews et de déclarations des deux partis sur ce chantage. De nombreuses enquêtes et de nombreux interrogatoires ont été réalisés. Nous vous invitons à aller lire les différents articles qui relatent tout cela, si vous êtes intéressés.

Le 22 Octobre, un mandat d'arrêt à l'encontre de l'ancien petit-ami de Goo Hara a été demandé par la police pour le motif de chantage et coups et blessures.

Cependant ce 25 Octobre, nous apprenons que ce mandat d'arrêt a été rejeté par le procureur car il était difficile de vraiment prouver le chantage et qu'il ne comprenait pas le besoin d'arrêter l'homme en question.

Voilà pour le résumé de ce scandale qui secoue la K-Pop depuis un mois et demi déjà. Protégez-vous des gens toxiques, n'hésitez pas à demander de l'aide aux personnes qui vous entourent, et faites attention à vous. Ce genre de cas n'est pas si rare que l'on pourrait le croire alors soyez prévoyants et prenez soin de vous !

Liste Recommandations

Fermer

Comments