MokaStory

L’agence de MOMOLAND réfute les allégations de Daisy !

MLD Entertainment a répondu au dernier rapport de KBS concernant le conflit de Daisy avec l'agence.

Le 7 janvier, KBS a révélé une interview avec Daisy et sa mère, qui a déclaré que «Finding Momoland» avait été truqué. Dans un autre rapport, Daisy a déclaré qu'elle était en conflit avec son agence.

"Bonjour, c'est MLD Entertainment. Ceci est notre déclaration concernant le reportage biaisé sur "KBS News 9" le 7 janvier. Voici notre réponse aux soupçons unilatéraux et scandaleux présentés par l'émission. 1. Le jour où la programmation finale a été annoncée pour le programme de survie de Mnet «Finding Momoland», nous aurions fait une offre secrète à Daisy, qui a été éliminée, ainsi que le moment exact où elle rejoindrait MOMOLAND. Nous affirmons que ce n'est certainement pas vrai. Comme nous l'avons dit dans notre précédente déclaration, le plan était de mettre fin aux contrats des trainees qui avaient été éliminées lors de la phase finale du programme. Daisy a été éliminée sur la base des évaluations des jurys et des téléspectateurs, et son contrat de trainee était censé être résilié. Cependant, notre PDG a vu un grand potentiel en elle et lui a suggéré de rester en tant que stagiaire, pas dans le cadre de la première formation. Nous avons d'abord fait notre offre à Daisy de rejoindre MOMOLAND lors d'une réunion fin novembre 2016, et elle a signé un contrat d'artiste exclusif pour rejoindre MOMOLAND en mars 2017.

2. Daisy a exprimé son désir de promouvoir à nouveau en mai dernier mais n'a eu aucune opportunité pendant huit mois après cela. Depuis huit mois à partir de mai dernier, la période à laquelle Daisy fait référence, MOMOLAND n'a pas eu de promotions d'albums officiels. Après leur cinquième mini-album «I’m So Hot» sorti le 20 mars 2019, elles ne pouvaient pas avoir de promotions pendant environ neuf mois en plus de leurs promotions solo. Cela tombe pendant le conflit avec Daisy. Le 14 février 2019, les informations sur la relation de Daisy ont été rapportées par un média. À l'époque, nous avons vérifié auprès de Daisy et confirmé la nouvelle. Trois jours après la publication du rapport, la mère de Daisy nous a déclaré au sujet de notre réponse: «Sortez Daisy de MOMOLAND. Je vais l'emmener avant la fin du prochain week-end.» Nous avons interrogé Daisy à ce sujet, et elle en était consciente. De plus, nous lui avons demandé si elle voulait participer aux promotions pour l'album en préparation à l'époque, mais nous n'avons pas reçu de réponse claire. Compte tenu de la situation, nous lui avons suggéré de se reposer des promotions pendant un certain temps. »

Sur trois instances le 12 mars 2019, 27 mars 2019, et le 30 juillet 2019, la mère de Daisy a envoyé à l'agence des certifications de contenu exigeant des excuses officielles et la résiliation du contrat exclusif de Daisy. Pour résoudre le problème à l'amiable, nous avons donné une réponse concernant la certification du contenu le 1er avril 2019 et leur avons dit: «Nous résilierons le contrat exclusif sans pénalité», lors d'une réunion avec l'avocat de Daisy. Cependant, le côté de Daisy a rejeté l'offre de l'agence et a en outre fait une demande monétaire déraisonnable. Nous ne pouvions pas accepter cela, alors nous avons rejeté sa demande de résiliation du contrat et expliqué le montant de la pénalité dans le cas où elle voulait résilier le contrat. De cette manière, des certifications de contenu concernant la question de la résiliation du contrat d'exclusivité ont été envoyées entre mars 2018 et le 29 août 2018. Il est déraisonnable de déclarer qu'elle a soudainement «exprimé son désir de promouvoir à nouveau en mai» dans ce genre de situation et de calendrier, et à partir d'août dernier, nous n'avons pas pu contacter Daisy du tout parce qu'elle refusait de répondre.

3. MLD a exigé une pénalité de 1,1 milliard de won (environ 943 330 $) lorsque la partie de Daisy a demandé la résiliation de son contrat. La pénalité était une estimation exacte basée sur les clauses du contrat type de la Fair Trade Commission. Nous vous informons que l'estimation est basée sur les clauses du contrat standard qui stipulent que «si un artiste rompt le contrat, il doit indemniser l'agence pour les dommages et payer une pénalité 4. KBS déclarant "MLD a admis les soupçons qui ont été soulevés." Le journaliste de KBS, Lee Hwa Jin, qui a rédigé le rapport initial, est venu deux fois au siège de MLD Entertainment le 31 octobre et le 27 décembre 2019 pour enquêter sur les soupçons qui y étaient liés, et l'agence n'a jamais admis aucune des réclamations à l'époque. Nous avons des enregistrements des preuves correspondantes. Nous vous informons que par le biais de notre équipe juridique, nous avons demandé au tribunal et à la Commission d'arbitrage de presse de présenter des excuses officielles au sujet des informations biaisées de KBS et d'une correction rapide du rapport. Nous vous remercions. " Que pensez-vous de ce conflit ?

Liste Recommandations

Fermer

Comments