MokaStory

Le combat des japonaises pour leur identité

Ce n'est pas nouveau : le Japon n'est pas un modèle en matière d'égalité des sexes. Bien que la société progresse peu à peu, des concepts arriérés subsistent encore : on vous présente l'un d'entre eux aujourd'hui.

Preage

600 000 couples japonais se marient chaque année. Alors qu'en France, c'est un choix que font les jeunes mariés, au Japon, il est obligatoire que les deux époux aient le même nom de famille. Bien qu'il est possible pour le mari de prendre le nom de sa femme, cela n'arrive que dans 4% des cas : les japonaises sont contraintes de changer de nom, effaçant une partie de leur identité.

Wakon

Autre problème pour ceux qui choisissent cette solution : au Japon, lorsqu'un couple n'est pas marié ou lorsqu'un couple est divorcé, légalement, la garde de leur enfant n'ira qu'à un seul des deux parents. La garde partagée n'est pas vraiment un concept qui existe au Japon.

Bloomberg

Le problème de l'égalité des sexes, et plus particulièrement de cette obligation à changer de nom qui entrave la liberté des japonaises, a été soulevé lors de la campagne électorale, ce mois-ci au Japon. Shinzo Abe, le premier ministre actuel, a été le seul à ne pas soutenir l'idée d'une réforme pour permettre aux couples de ne pas porter le même nom : ce serait contraire à la tradition.

Toyokeizai

Et vous, que pensez-vous de ce problème ? Connaissiez-vous cette facette de la société japonaise ? Dites-nous tout en commentaire !

Liste Recommandations

Fermer

Comments