MokaStory

K-Pop : les "slave contracts" #2

Nous vous avions parlé des contrats de trainees (stagiaires), maintenant c’est au tour de ceux des artistes. Si vous pensiez que les seconds étaient en peu plus relax que les premiers, détrompez-vous ...
null

IlYoSiSa

null

Gifer

Légalement le nombre d’années du contrat d’artiste ne peut plus aller au-delà de 7 ans, mais certaines agences arrivent à contourner la règle : dans le contrat, il se peut qu’il ne soit pas écrit sa durée exacte mais plutôt une phrase comme “Le contrat terminera 7 ans après la sortie du premier album”… sauf qu’un album peut prendre jusqu’à un an à produire.

Tenor

D’autre part, le contrat est rallongé en fonction des “affaires personnelles” de l'artiste. Par exemple pour les groupes masculins, lorsqu’un membre part à l’armée son contrat est rallongé de 2 ans après son retour.

Giphy

Le contrôle du poids et de la silhouette des artistes continue et ici, ils n’ont pas le droit à l’erreur puisque le public les observe de très près. Les relations amoureuses sont également interdites dans certaines agences, et la majorité d’entres elles les interdisent pendant les premières années de carrière.

Dans certains cas, le manager dort dans le même dortoir ou dans le même immeuble pour faciliter la gestion du groupe... mais aussi son contrôle sur les membres. Si malgré ça un scandale éclate (relation amoureuse, usage de drogues, etc.), le membre doit compenser les pertes financières qui y sont liées.

Tenor

Les artistes continuent aussi à s’entraîner énormément et ne dorment que très peu d'heures entre leurs différentes activités.

Buzzfeed

Ils sont presque toujours obligés de se produire sur scène, même lorsqu’ils sont malades et tenez-vous bien les filles : lorsque les artistes féminines ont leurs règles, aussi douloureuses soient-elles.

Giphy

Vu la compétition, les agences saisissent toutes les opportunités pour exposer leurs artistes et n’hésitent à remplir leur agenda de photoshoots, de tournages pour des publicités, d’enregistrements d’émissions, d’apparitions à des événements et de tournées internationales, surtout celles avec des groupes très populaires. Tout s’enchaîne très vite pour les idoles !

Malheureusement très peu d’agences se préoccupent de savoir si les artistes arrivent à suivre ce train de vie, ce qui donne lieu à de nombreux incidents, comme des évanouissements sur scène.

Amino Apps

Les réactions négatives à ce style de vie peuvent aussi être psychologiques et un certain nombre d’idoles ont avoué souffrir ou avoir souffert d’anxiété, de stress mental et de dépression.

Tumblr

Les idoles qui composent et produisent leurs chansons ou qui chorégraphient leurs danses gagneront une bonne part du bénéfice. En plus de cela, un artiste a le droit de demander à son agence comment sont calculés les bénéfices de son groupe, mais cela ne veut pas dire pour autant que l’agence va lui donner ces informations, ou des informations correctes, comme ça a été le cas pour B.A.P.

Gifer

Ils leur est pratiquement impossible de rompre leur contrat sans passer par la case tribunal, car ils n'ont tout simplement pas assez d'argent pour rembourser les pertes provoquées par leur départ.

Il est parfois mentionné dans le contrat que si l'artiste décide de quitter l'agence et son groupe, il n’a plus le droit de travailler dans le monde du divertissement après la rupture du contrat. C’est sûrement pour ça qu’on ne les voit plus beaucoup après cette décision.

Gfycat

Vous voulez savoir quel type d'artistes sont choisis par les Big 3 (YG, SM et JYP) et quelles sont les spécificités des contrats de ces trois agences en particulier ? Réponses dans les prochains articles ;)

Liste Recommandations

Fermer

Comments